Quand et comment changer d’assurance auto ?

Une qualité de services qui ne répond plus à ses attentes, un besoin de repenser ses dépenses en matière de protection. Les raisons pouvant justifier le changement d’assurance auto sont multiples. Le point sur les démarches à faire à cet effet et le meilleur moment pour les engager.

Les enjeux de l’assurance auto ?

Le caractère obligatoire de l’assurance auto justifie que le souscripteur s’attende à la meilleure qualité de services possible de la part de son prestataire. Le rapport prix/garanties proposées figure parmi les critères permettant de définir cette qualité. Une bonne maîtrise de toutes les nuances en jeu dans les contrats constitue une autre clé pour savoir si une assurance est efficace et adaptée à son cas. En ce sens, n’hésitez pas à explorer les sites spécialisés pour tout comprendre des assurances auto. Cela vous permettra de saisir en quoi des options, comme l’assistance 0 km, peuvent être intéressantes, ou non – et comment elles influent sur le coût d’une police. C’est également un bon moyen de se tourner vers des gammes d’assurances spécifiquement adaptées à son profil : fonctionnaire, conducteur malussé, jeune conducteur, etc.

Quand envisager un changement d’assurance ?

En cours d’exécution d’un contrat ou à l’expiration de celui-ci, il est possible que le client souhaite adopter une autre formule, ou se tourner vers un autre prestataire. Si vous désirez changer de contrat, avec une police d’assurance en cours, repérez le mois avant la date anniversaire de celle-ci pour établir une lettre de résiliation. Notez que la loi oblige votre assureur à vous rappeler cette échéance, pour que vous puissiez faire valoir votre droit de résilier, dans le respect des conditions de préavis. Certains cas de figure particuliers vous autorisent, par ailleurs, à ne pas attendre ce repère, pour suspendre votre contrat. Vous pouvez procéder aux démarches allant dans ce sens dans les 3 mois suivant un changement de situation qui impacte vos niveaux de risques et partant, votre prime. Parmi les conditions permettant cette résiliation anticipée figurent le départ à la retraite et la cessation définitive d’activité. Un changement de votre situation ou régime matrimonial, de profession ou de domicile constitue également un motif recevable. En outre, vous pouvez demander à changer d’assureur à n’importe quel moment, après l’échéance de la première année du contrat, sans obligation de justification. Pour plus de détails, voir les dossiers du Mag de l’Auto.

Le changement d’assurance auto en pratique

Selon la chronologie du changement de police, les démarches vont varier légèrement. Si vous procédez après la première année, vous pouvez solliciter votre assureur pour effectuer les démarches en votre faveur, dans le cadre de la loi Harmon. Sinon, envoyez par courrier recommandé votre demande de résiliation, en intégrant les informations importantes sur votre véhicule et sur le contrat. Il s’agit notamment de l’immatriculation du véhicule, assortie de la date de souscription et du numéro de la police. En mentionnant le cadre de la résiliation – le motif et les conditions en vertu desquels vous y prétendez – précisez vous-même la date d’effet de la résiliation, soit 30 jours après que votre assureur ait pris connaissance du courrier assorti d’un accusé de réception. Utilisez le relevé d’informations contenu dans l’avis de résiliation envoyé par votre précédent assureur, pour souscrire une nouvelle assurance.