Comment conduire une voiture automatique ?

Comment conduire une voiture automatique ?

Vous vous apprêtez à conduire une voiture automatique et vous vous demandez comment procéder ? C’est simple, il suffit de suivre les trois étapes décrites ci-dessous. Cela vous évitera bien des surprises…

Conduire une voiture automatique

La boite de vitesse automatique est de plus en plus répandue en France et certains automobilistes hésitent à sauter le pas, tout simplement parce ces personnes n’ont jamais eu l’occasion de conduire une voiture automatique, il est cependant accessible à tous de prendre en main un véhicule avec une BVA (boite de vitesse automatique), c’est avant toute chose une question d’habitude.

La première particularité d’une boite de vitesse automatique, c’est que l’automobiliste n’a pas à se soucier de passer les rapports, il lui suffit d’enclencher la marche avant ou la marche arrière, l’accélérateur est le seul élément à utiliser ensuite pour faire avancer ou faire reculer la voiture. En marche avant, les vitesses passent seules, automatiquement.

La prise en main de la voiture à vitesse automatique

Une voiture avec vitesses automatiques n’a pas de pédale d’embrayage car l’embrayage sert tout simplement à faire correspondre les rapports avec l’arbre, dans une voiture automatique cela se fait tout seul, automatiquement. Il n’y a donc que deux pédales : la pédale de frein et la pédale d’accélérateur. Le levier de vitesse est lui composé de plusieurs positions :

  • P = Parking (les roues sont bloquées)
  • R : Reverse (c’est la marche arrière)
  • N : Neutre (c’est le point mort)
  • D : Drive (c’est la marche avant)

Pour actionner la marche avant, il suffit d’appuyer sur le frein et de positionner le levier sur « D ». Il faut garder le pied sur le frein car un véhicule à boite automatique avance seul lorsque l’on met une vitesse, ça évitera les mauvaises surprises. En lâchant le frein, la voiture va avancer très lentement mais cela permet d’accélérer et de lancer la voiture progressivement.

Pour enclencher une vitesse, il faut toujours être à l’arrêt. C’est-à-dire que si vous souhaitez actionner la marche arrière, il faut arrêter la voiture, appuyer sur le frein et positionner le levier sur « R ». Là encore, si vous lâchez le frein, la voiture reculera lentement, c’est très appréciable pour les créneaux par exemple.

Attentions aux mauvais réflexes

Le réflexe de l’embrayage

Un automobiliste ayant appris sur une voiture à vitesse manuelle va développer toute une série de réflexes, des réflexes logiques mais qui peuvent être dangereux. Le premier, c’est le réflexe nous incitant à appuyer sur l’embrayage en situation de danger (exemple : freinage d’urgence de la voiture devant), ce réflexe dans une voiture automatique va vous faire appuyer sur le frein et là, catastrophe car vous risquez de finir la tête dans le pare-brise. L’idéal est donc de ne jamais utiliser sa jambe et son pied gauche, de la laisser pliée.

L’absence de frein moteur

Dans un véhicule automatique, le frein moteur est quasiment inexistant donc beaucoup d’automobilistes ont le réflexe de ralentir une voiture en rétrogradant d’une vitesse, cela évite d’utiliser les freins et le moteur va faire ralentir la voiture progressivement. Dans une voiture automatique, en lâchant l’accélérateur, la voiture va continuer à avancer relativement rapidement et les vitesses rétrograderont aussi automatiquement mais il n’y aura pas de frein moteur, il faut utiliser plus souvent et plus fort le frein pour stopper le véhicule.

L’appréciation des distances et des virages

Un véhicule automatique aura tendance à prendre plus de vitesses, c’est-à-dire que dans une ligne droite, l’accélération peut être plus puissante que sur une voiture à vitesses, d’autant plus que le passage des rapports peut être très rapide, ce qui démultiplie la prise de vitesse, l’appréciation du conducteur peut donc être faussée. Il en va de même pour les virages, la voiture aura tendance à arriver plus vite dans les virages et l’absence de frein moteur peut vous entrainer à freiner fort dans un virage mal négocié. Attention également en cas de verglas ou de neige car un appui trop fort sur la pédale d’accélérateur peut faire glisser le véhicule.

Votre première fois sur boite automatique ?

Si c’est votre première fois sur une voiture automatique, détendez vous ça va bien se passer ! Si jamais vous avez des appréhensions, commencez (si possible) sur une route peu fréquentée ou mieux sur un parking, vous n’aurez pas le stresse des autres voitures autour de vous et vous pourrez tranquillement prendre en main le véhicule, tester vos réflexes et aborder l’utilisation de la voiture.

Comment conduire une voiture automatique ?
4.9 (98.46%) 13 votes